Le Festival du Périgord Noir est un des plus anciens rendez-vous de la musique classique en France. Il fête cette année sa 38e édition. Les conditions dans lesquelles devraient se dérouler les concerts au mois d’août prochain sont encore incertaines. Il ne nous a donc pas paru possible de tenir une pleine saison d’une trentaine de concerts dans une dizaine de lieux, telle qu’elle avait été imaginée sur le thème « Joutes et Duels ». La plupart des artistes invités ont donc accepté de reporter les concerts prévus dans ce cadre à 2021. Les règles sanitaires en vigueur ne l’auraient pas permis et nous n’aurions pas davantage souhaité faire courir de risques inutiles à un public fidèle ou aux mélomanes venus à la découverte du Périgord Noir, souvent touchés dans leurs affections par la pandémie.

En revanche, après avoir largement consulté les principaux acteurs du territoire concerné, il nous a semblé possible de vous proposer une saison resserrée sur une semaine, du 6 au 11 août 2020, en mettant en oeuvre les directives nationales ou territoriales en matière sanitaire. La jauge des lieux d’accueil sera adaptée pour respecter la distance d’un mètre (dans toutes les directions) entre les spectateurs. Cette saison, intitulée « Allegro vivace », clin d’oeil à nos amis italiens très éprouvés, à la joie retrouvée de sortir, d’écouter un spectacle live, de profiter des beautés du Périgord, à l’envie d’échanger avec les artistes ou ses voisins de concert. C’est aussi une forme de pied-de-nez à un virus qui a mis à plat l’économie et la vie culturelle de tous nos pays, la France et l’Italie faisant partie de ceux ayant dramatiquement payé le plus fort tribut à la pandémie.

Nombre d’artistes ont été touchés, mais tous n’ont qu’une envie, retrouver le chemin des salles et du coeur de leur public. La petite ville de Montignac- Lascaux sera donc le théâtre de plusieurs événements du Festival : les cinéconcerts de Karol Beffa le 7 août (avec Charlot boxeur de Charlie Chaplin et Paris qui dort de René Clair), ainsi qu’une folle soirée de jazz manouche conçue par l’ensemble Gypsy Jazz Sessions à Lascaux 4. Dans un des lieux qui sont chers à la mémoire du Festival, la vaste abbaye de Saint-Amand-de-Coly, nous avons également prévu d’inviter un des grands maîtres de notre Académie Baroque Internationale – annulée par souci de ne pas faire courir de risques à de jeunes professionnels venus du monde entier –, soit le violoniste austro-italien Johannes Pramsohler et son ensemble Diderot pour

donner les « Quatre Saisons » d’un compositeur italien que l’on redécouvre, l’extraordinaire Giovanni Antonio Guido.

Enfin, le jazz restera à l’honneur en Périgord Noir, outre le concert de jazz manouche à Lascaux 4, avec 3 concerts uniques les 9 et 10 août dans la Chartreuse des Fraux (17e siècle), restaurée par un couple de passionnés venus s’installer en Périgord, avec Marianna Bernadska, Airelle Besson et Vincent Segal, ainsi qu’une ballade en hommage à Benny Goodman avec Pierre Génisson et Bruno Fontaine.

Un grand merci à tous nos partenaires publics et privés (Etat, Région et Département, Suez et Fondation Safran pour l’Insertion, en particulier) de la confiance qu’ils nous font en s’attachant à permettre cette saison. Sans eux et sans les bénévoles ou salariés passionnés qui oeuvrent au quotidien, rien de ce qui vous est proposé cette année n’aurait été possible. Votre aide généreuse nous est indispensable pour accompagner le festival dans ce passage difficile*. Alors venez raisonnablement nombreux … Nous comptons sur vous, vous pouvez compter sur nous !

 

Jean-Luc Soulé

 

* https://festivalmusiqueperigordnoir.com/faire-un-don/

 

 

Festival du Périgord Noir - place Bertran de Born - 24290 MONTIGNAC

05.53.51.61.61 / contact@festivalduperigordnoir.fr